Visite de la cité médiévale de Carcassonne et rencontre avec Jean-Yves

Canal-du-midi-067.JPGJe me réveille plusieurs fois dans la nuit car j’ai pas mis le double toit de ma tente et il se met à pleuvoir. De plus, le voisin , qui a un petit chien qui aboie comme un ahuri, ronfle. Enfin, mon matelas auto-gonflant se dégonfle très vite, mais il paraît que c’est bon pour le dos de dormir sur du dur ! Je prends mon petit dej sous un crachin et je plie la tente encore trempée. Bah, le sud, ça peut aussi ressembler à la Bretagne de temps en temps ! Pour couronner le tout, mon vélo vacille : guidon brinque-branlant, béquille bancale et sacoche de guidon qui bouge mais je n’arrive pas à bien réparer tout ça :-( J’enfile mes affaires de pluie : k-way, sur-pantalon, casquette et attache cheville. Le temps sera maussade toute la journée et le terrain de foot est arrosé automatiquement…

Canal-du-midi-086.JPGMalgré cela, je serai de bonne humeur et je chanterai des chansons qui me passent par la tête ! Direction Carcassonne ! Je longe le canal du midi avec ces chemins terreux et pierreux, ces platanes dont certains sciés et évitant les racines d’arbres qui me secouent brutalement. Je double les péniches qui attendent pour passer les écluses hi hi. Je rencontre un mec qui pédale comme un dératé : il est parti de Toulouse ce matin à 6h et va rouler le plus loin possible pour revenir ce dimanche soir . Hé oui, c’est la rentrée demain, mais pas pour tout le monde, y’en a qui en profite encore quelques jours ! :-D

Canal du midi 107Il a un problème avec son dérailleur, il me montre ça mais moi je ne sais pas vraiement réparer ça, juste qu’il faut tourner 2 vis pour le réglage. Et puis je lui dis qu’il n’a pas besoin de changer de vitesse tout le temps car c’est totalement plat ici ! il me dit qu’il se régale et pourtant il me dit qu’il a mal au cul ! Il me parle de choses techniques : il a un prolongateur de guidon (à quoi ça sert sur ces petits chemins terreux ?) et regarde ma selle qui a une surcouche de gel. Bref, un peu space le type… Il repart de travers et moi je prends une bonne pause snickers – clope.

Canal-du-midi-113.JPGEnsuite, je discute en roulant avec un vieux sympa qui habite à côté du canal et qui s’est lancé pour le connaitre sur tout son trajet. Je lui parle de la Bretagne et de mes voyages. Je le quitte avant d’entrer dans Carcassonne car il est midi et j’ai faim ! Je trouve une table un peu cassé qui est entouré d’ordures mais ça fera l’affaire. Une bonne sieste avec un saut au réveil par un chien ! L’après-midi, je traverse Carcassonne, la ville: bagnoles pressées, squatters, misères et villes quadrillés. C’est pourtant les férias ici et un concert ce prépare pour ce soir mais pas de touristes ici, ils sont tous à la Cité. Je trouve tout de même de bonnes photos à faire puis je me rends à la cité par le pont qui surplombe l’Aude.

Canal-du-midi-126.JPGIl y a une brocante au pied de la forteresse qui est vraiment impressionnate ! Je la traverse après avoir garé mon vélo car ça grimpe pour y arriver et il y a beaucoup de gens. Je fais une petit pause puis je passe par le pont levis où il y a 2 chevaliers qui combattent à l’épée (voir vidéo). Je fais beaucoup de photos de la cité médiévale, de l’église Saint Nazaire et les babioles des magasins touristiques. C’est 8.50 euros l’entrée du château, je n’entre pas car c’est un peu cher et surtout il y a déjà pas mal de choses à voir et l’heure tourne : la vue des remparts, le musée de l’école et les affiches médiévales réparties dans la Cité. Je sors à 17h sans rien acheter, enfin si des piles pour mon appareil photo.

Canal-du-midi-147.JPGIl ne me reste que 15 bornes à faire pour arriver au camping de Trèbes. A son accueil, j’achète une bouteile du rosé du pays Cathare. Je m’enfile 3/4 de la bouteille face à l’Aude et offre un verre à mon voisin, un belge que j’ai croisé depuis 2 jours. Il est super équipé (grande remorque et tente 4 places !). Il est parti de chez lui jusqu’ici et son voyage va duré jusqu’à fin septembre, soit 3 mois de périple ! Il m’explique qu’il a fait un burn-out dans l’immobilier et il décompresse maintenant en voyageant seul en plein air. La nuit tombe et j’ai la flemme de faire à manger alors je vais en ville m’acheter un kébab. J’appelle Iva puis je mate le match de foot PSG – Lille, Ibrahimovic a marqué un beau but ! Je rentre au camping écrire mon carnet de route puis dodo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>