Traversée du lac de Guerlédan

Voyage-a-velo-sur-le-canal-de-Nantes-a-Brest-158.JPGAujourd’hui, je pars pour le lac de Guerlédan, le plus grand de Bretagne, qui se situe en plein coeur de cette région. Je croise et recroise un groupe de vieux qui étaient aussi au camping de Pontivy. J’avance plus vite qu’eux mais je m’arrête prendre des photos très régulièrement. Avant Guerlédan, le paysage est mort et triste à voir : les écluseries sont à l’abandon, le canal se vide de son eau et la végétation a pris sa place. Tout cela à cause de la construction du barrage hydro-électrique de EDF qui marque une coupure du canal de Nantes à Brest.

Voyage-a-velo-sur-le-canal-de-Nantes-a-Brest-183.JPGArrivé à ce site industriel, j’attache mon vélo et j’escalade le sentier pédestre qui borde ce lac artificiel. Le mur du barrage est très haut et ce point de vue est la meilleure sur cette masse d’eau. Pendant cette pause, je croise une famille de 4 personnes avec leurs vélos sur cet éperon rocheux qui n’est accessible qu’à pied, étant donné le dénivellé et les pierres de ce sentier de randonnée. Il sont en galère et j’aide la femme à redescendre son vélo par où je suis arrivée. Arrivée en bas, je demande à des anciens quel est le meilleur trajet pour contourner le lac. Ils me donnent leur carte de ce lieu très gentiment et m’indique de prendre la voie verte au nord sans passer par Mûr de Bretagne. J’irai voir un autre point de vue du lac avant de filer par cette itinéraire très praticable.

Voyage-a-velo-sur-le-canal-de-Nantes-a-Brest-209.JPGA midi, alors que je cherche à me pauser pour déjeuner, des allemands m’invitent très gentiment à manger à leur table. Ils m’offrent même du pain que je n’ai pas, ce qui est très embêtant quand on veut manger des sandwichs ! On échange quelques mots : ils vont à Roscoff et on échange nos cartes pour connaître les itinéraires de chacun. Après une sieste dans le terrain de foot très fleurie de derrière, je me perds un peu pour reprendre la bonne route. Ensuite, je vois des enfants descendre en rappel un pont dont un la tête la première ! J’arrive à Bon repos qui est un village touristique mais je ne fais pas de grosse pause et file vers Gouerec. Là bas, je fais de bonnes courses et je vois 3 jeunes à vélos aussi mais je n’ose pas les aborder.

Voyage-a-velo-sur-le-canal-de-Nantes-a-Brest-248.JPGToute cette après-midi ensoleillée, je tripe sur mon vélo en écoutant de la musique et en faisant des vidéos. Je fais notamment un jeu « Comptez les arbres » en vidéo et je filme ma descente d’écluses successives. Malheureusement, j’aurai à remonter tout ça car j’ai loupé la sortie vers Glomel. Vers ici, il n’y a plus beaucoup d’indications car on est dans la Bretagne lointaine et sauvage. Je ne trouverai pas non plus le camping directement de Glomel et je passerai pas une grosse montée-descente et une arrivée sur mon lieu de repos par une forêt abrupte. Arrivée à 19h, le camping est chouette (il y a un étang qui le borde) et la femme de l’accueil est cool : c’est 3.80 euros la nuit et je réserve 3 viennoiseries pour le petit déjeuner du lendemain. Je me prends une bonne douche, je mange puis je vais voir mes voisins, un jeune couple en vélo et bien sympa. J’aborde la discussion et on discute jusqu’à la nuit tombé. Lucie, sa copine, me fait mourir de rire avec son panier de vélo : trop le style !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>