La Vilaine à vélo : 76 km en une après-midi

Au compteur : 76 km en 4h17, soit 17.82 km/h de moyenne

Vilaine côte canal 007Je pars pour une petite semaine en voyage à vélo tout seul. Je débute mon parcours de chez moi, à Saint Aubin du Cormier (entre Rennes et Fougères), puis je rejoins la Vilaine à Rennes. Mon but est d’arrivée à l’embouchure de la Vilaine à Arzal. Je longerai ensuite la mer en Loire-Atlantique de Piriac à Saint-Nazaire. Je rejoindrai Nantes en suivant la Loire par le sud. Enfin, je prendrai le canal de Nantes à Brest jusqu’à Redon. L’idée de ce parcours étant de terminer les portions de la liaison Manche -Océan et du canal.

Vilaine côte canal 022Le samedi 15 juin, je prépare mes affaires dans mes 5 sacoches. Je nettoie mon vélo et je l’emmène au garagiste pour réparer mes lumières, régler les vitesses et le réviser. Malheureusement, j’ai perdu la clé spéciale pour démonter les roues ! Je cherche partout mais ne la trouve pas. Je réussis finalement à enlever ses vis antivol et les remplacent par des vis auto-bloquantes. Le soir, Gaëtan m’invite chez lui avec Mickaël et son coloc Bertrand. On joue au palet vendéen et on se couche tard.  Je décide pourtant de partir dès le dimanche car j’ai rien de spécial à faire chez moi. Je décolle tard, à 12h45, en oubliant mes produits frais dans mon frigo…

Vilaine côte canal 039Le beau temps est de la partie et en ce dimanche et les promeneurs sont nombreux. Je roule 35 km sur les routes pour rejoindre Rennes par la Bouxière, Acigné et Cesson. Aux étangs d’Apigné, je fais une pause. Je me pose à côté d’une fille en vélo aussi, je la regarde mais ne lui parle pas. Ensuite, je longe la Vilaine par le chemin de halage. Pont-Réan est toujours aussi joli, il y a une course cycliste et les badauds sont nombreux à se prélasser. La fin du parcours est fatigante, je me perds un peu et fais des montées-descentes pour rien… Je m’installe au camping à Bourg-des-Comptes. La douche fait trop du bien, m’apaise, et je bois une bière au port. Un monsieur me demande mon trajet à vélo. Je mange un plat préparé de hachis parmentier et vais me couché de bonne heure. Je n’ai plus la force d’aller voir le match de foot de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>