Départ de Toulouse pour arrivée à Castelnaudary

Au compteur : 66 km

Canal-du-midi-011.JPGJe me lève à 8h30 et prends mon petit dèj bien fourni à l’hôtel. Je passe à un cybercafé pour m’inscrire à Pôle Emploi, vu que j’ai terminé hier officiellement mon CDD à l’Université de Rennes 2 et que c’est urgent que je le fasse pour ma formation à venir !

Canal-du-midi-019.JPGJe décolle à 10h30 avec mon vélo sur le canal du midi à partir de la gare de Toulouse. Je sors de la ville au bout de 30 minutes. Il y a des platanes tout le long, de grandes péniches habitées, et une belle route bitumée. Je m’arrête à Montgiscard, comme l’ancien président, où je m’arrête à l’intermarché pour faire de grosses courses. Ensuite, je passe les différentes écluses qui jalonnent mon parcours. Je croise des vélos équipés et des randonneurs car c’est aussi un GR. Le canal est parallèle à l’autoroute qui va vers Narbonne, Montpellier ou bien Barcelone. Je mange mon pique nique à 13h et fais une sieste sur un banc face au canal.

Canal-du-midi-025.JPGEn repartant, je vois de loin un lieu de communauté et je dépasse un monsieur bien chargé en remorque. Je double aussi beaucoup de péniche loué pour quelques jours. Les écluses sont ici automatisées mais il faut quand même du temps aux plaisanciers pour les passer. A port Lauragais, après un lac bleu turquoise, j’hésite sur la route à suivre. Il n’y a pas beaucoup d’indication sur ce chemin de halage, à part aux maisons des éclusiers pour nous informer sur les distances entre deux écluses.

Canal-du-midi-037.JPGJe quitte la Haute-Garonne (31) pour l’Aude (11) et brusquement la piste cyclable passe d’asphaltée à un chemin de terre tortueux. Je ne vois pas le seuil de Narrouze et je prends une pause à La Ségala, lieu-dit où il y a un concours de pétanque, une buvette et une machine à coup de poing ! Je bois un orangina, prends une vidéo discrètement de la scène et repars. Ca descend ensuite et j’arrive à Castelnaudary où je cherche le camping.

Canal-du-midi-060.JPGJe prends une douche très mal conçue : le jet arrive sur mes vêtements et la lumière s’éteind automatiquement ! Il a pas du inventé l’eau chaude le concepteur ! Je prends ensuite un bon apéro bière – saucisson et je redeviens joyeux ! Je décide de manger un bon cassoulet de la région puis d’aller visiter Castelnaudary à 20h.

La ville est située à flanc de rocher, plongeant sur le grand bassin de Saint Roch et son île boisé. Mais en vélo, ça grimpe sévère et c’est mort, je ne trouve pas un bar digne de ce nom. Je rentre par l’autre côté du canal où j’entraperçois dans l’obscurité un ragondin (?) et j’entends des chiens qui aboient protégeant leur propriété. Je me rentre à ma tente, lis « une parisienne à Lhassa » où elle se cache comme une mendiante pour y arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>