Je roule avec un autre cyclotouriste puis je rentre chez moi par le car puis le train

Vilaine côte canal 630Le voisin cycliste du camping se prépare à repartir et moi aussi. Les camions sont arrivés tard et reparti tôt ce qui a généré un peu de bruit mais j’ai tout de même bien dormi. C’est un homme de 50 ans qui vient de l’Yonne à vélo ! Il est passé par la Loire à vélo puis roule sur tout le canal de Nantes à Brest. Il veut ensuite passer par Roscoff pour atteindre Saint-Malo où sa femme l’attendra en voiture pour repartir chez eux. Ca en fait un sacré trajet en 15 jours ! Il roule 100 km par journée avec son VTT et 3 sacoches à l’arrière.

Vilaine côte canal 632On paye le camping et roulons ensemble de Blain à Guenrouet. Il est sympa et on discute pendant le trajet. On parle de nos voyages précédents, il a commencé plus tôt que moi et a fait le chemin de Compostelle en 18 jours pour 1800 km parcourus ! Il a deux GPS et 1 compteur, il est équipé nouvelles technologies ! Il a déjà visité mon site web et retournera dessus :-) A Guenrouet, on monte au bourg et j’achète du pain. Lui repars directement, moi je fais une pause au port, on se dit au revoir.

Vilaine côte canal 634Sur le canal, je croise un mec qui marche avec des échasses, si si je vous l’assure, c’est dingue non ?! Je lui souris. Ensuite, un hollandais me fais signe de stopper. Il me dit qu’il est trop chargé (70 kg de bagages !), que le chemin est mauvais (fais de petits graviers) et que c’est mal balisé. Je ne suis pas du même avis que lui et je ne comprends pas pourquoi il a emporté tout ça ! Tu m’étonnes que c’est dur dur avec un vélo de course chargé pareil ! Il doit partir longtemps et loin avec tout son bardage…

Vilaine côte canal 637J’arrive à Redon après 50 km où j’ai bien roulé avec de la musique. Il faut que je ne tarde pas aujourd’hui car je veux rentrer chez moi ce soir. Je suis à la gare à 12h30, un car remplace le TER et elle part à 12h40. Pour la 1ère fois, je charge mon vélo et les sacoches dans la soute à bagages. Je mange mes sandwichs et je roupille un peu dans le car. On longe la Vilaine et je repasse par des endroits que j’ai traversé à l’aller (Messac – Guipry…).

Vilaine côte canal 644J’arrive à la gare de Rennes où je prends le train direction Vitré. Le vélo est lourd à porté dans les escaliers de la gare et je suis essoufflé… Je ne vois pas de rame pour les vélo alors je le mets entre deux wagons mais une fille de la SNCF me dit qu’il y a des crochets dans le wagon de queue. Un cycliste m’aide un peu à soulever mon lourd vélo. J’hésite entre m’arrêter à Châteaubourg ou Vitré car je rentre à Saint-Aubin-du-Cormier et je ne voulais pas me taper encore 35 bornes depuis Rennes.

Vilaine côte canal 652Finalement, je repars de Vitré. La fin du voyage est difficile avec des montées descentes sur les routes et puis je me rallonge beaucoup en tentant une autre route… C’est long et je refais une pause à Dourdain, près de chez moi :-/ Arrivée chez moi à 18h, je range toutes mes affaires puis je regarde le match de la France à la maison. Je suis bien fatigué, je dis non à Gaëtan pour aller voir ce match à Rennes.  En tout cas, c’était un beau voyage, pleins d’aventures, d’anecdotes, de rencontres, de beaux paysages, de vie en plein air, de belles photos et des vacances sportives !