Veille de départ : le TGV n’a pu de places pour transporter les vélos…

Samedi 28 juin : veille de départ

La Manche a velo 004 (2)Après mon voyage le long de la Vilaine, je suis resté une semaine chez moi à me reposer. Ayant réglé les affaires courantes et ne supportant plus la ale ambiance de la coloc, je décide de repartir à vélo  : ça sera le tour de Manche à vélo sans aller en Angleterre. En effet, je n’ai pas assez de temps pour m’aventurer outre-manche et la traversée et le pays est trop cher pour moi. J’ai acheté 2 guides de cet itinéraire pour 40 euros.

La Manche a velo 004 (3)J’hésite sur quel jour partir (samedi, dimanche ou lundi) mais je dois rentrer pour m’occuper de mon déménagement ni trop tôt, ni trop tard. J’au aussi hésité pour ce temps libre de faire un stage de surf à l’entrée de la presqu’île de Quiberon. Vendredi soir, Thomas m’appelle et je l’invite à passer à la maison une dernière fois, tout comme Gaëtan. La soirée est sympa mais je bois trop comme souvent… Le lendemain, je suis prêt à partir car j’ai rempli mes sacoches la veille, mais je suis un peu fatigué.

La Manche a velo 006 (4)Je téléphone à la SNCF pour obtenir un billet de train pour Roscoff avec mon vélo. Et là on me dit que c’est pas possible : pas de place et seulement 2 vélospar TGV… Bravo la France et son effort envers le déplacement à vélos : vous connaissez pas la multi-modalités des transports ? Je prends un billet pour le lendemain à 13h30, 10 euros en supplément pour un vélo (c’est cher !), soit 50 euros pour que le train m’emmène à 200 km de chez moi…

La Manche a velo 006 (2)Je passe à Décathlon pour acheter un cuissard rembourré, un coupe-vent et un t-shirt anti-transpirant moulant pour 30 euros en tout. Je regarde le match de coupe du monde avec Gaëtan et vais me coucher à minuit.

Train et départ de Roscoff pour 22 km à vélo et un match de foot au bar.

Dimanche 29 juin : 30 km (22 km jusqu’au camping), 1h50.

La Manche a velo 006 (3)Je me lève à 8h30, prends mon petit dej, charge le vélo derrière la voiture, remange et je pars à midi. Je suis un peu anxieux mais j’ai hâte de partir d’ici ! Je gare ma voiture sur le parking du cimetière à Cesson-Sévigné.C’est un peu loin de la gare de Rennes, à 8km et je me prends un peu de pluie de face. Je lis mon journal et mate les gens à la gare. Je prends le TGV qui est blindé. Je demande où est l’emplacement pour les vélos, dans un wagon passager et il prends trois quatre sièges repliables ! C’est trop mal foutu dans les TGV, Train Gênant pour les Vélos…).

La Manche a velo 004 (7)J’arrive à Roscoff : j’ai déjà visité cette station balnéaire du Finistère Nord l’année dernière avec ma copine Iva. Je fais une pause à 16 h, prends des photos du port, un tour dans le centre et je suis l’itinéraire « La Manche à vélo ». Les petites chemins enterre sont sympas, un peu de montées-descentes. Je passe par Saint-Pol-de-Léon, où je ne m’arrête pas car j’ai déjà montée en haut de l’église, belle vue sur la ville et la mer.

La Manche a velo 006 (5)Je ne ferai pas beaucoup de km aujourd’hui. J’arrive au camping où je discute un peu avec le mec de l’accueil. Il est pas top, pas près d’une ville et de la mer mais pas cher. Je décide d’aller voir le match de foot à Plouénan à 4 km. Le bar est sympa, rempli d’une bande de jeunes dans des fauteuils avec la déco Coupe du Monde ! Ils sont là comme à la maison et consomme de la bière, des pizzas et parlent de leurs vacances. Les Pays-Bas gagne finalement et je pars manger un hachis parmentier à ma tente. J’ai été calme et vais me coucher tôt.

Ma chambre à air éclate, je revient à Morlaix pour réparer puis soirée foot au bar

Lundi 30 juin : 64 km

La Manche a velo 004 (237)Je me suis réveillé plusieurs fois pendant la nuit. Je me lève finalement à 7h30, bien reposé et d’attaque ! Je reprends la côte pour Plouénan sans les 2 chiens. Je file sur l’itinéraire bien indiqué. J’y vais tranquille dans les montées et je suis joyeux. Je prends le pain et les cigarettes à Morlaix. Je connais déjà cette ville mais je prends en photo le viaduc, un petit tour et je reparsvers le port direction Locquirec dans 45 km.

La Manche a velo 004 (241)Après ma pause à 10h30, j’entends un bruit sur mon vélo que je ne sais pas identifier. C’est alors que ma chambre à air éclate ! C’est le pneu arrière qui est décousu qu’il l’a fait éclaté. Je repars pendant une heure car ma pompe fonctionne mal avec la valve presta. J’en remets une autre sous-gonflé pour repartir vers Morlaix pour trouver un pneu chez un vélociste. Je cherche un moment un parc à Morlaix pour manger. La pluie arrive, je me pause sous un peuplier. Je fais quand même une petite sieste, fais quelques courses et j’attends 14 h l’ouverture du magasin de vélo.

La Manche a velo 004 (254)Il arrive mais n’ouvre pas aujourd’hui. Il me vends quand même un pneu neufet une chambre à air presta… Je repars mais le pneu est sous-gonflé. J’essaye de le regonflé mais j’ai toujours un problème avec ma pompe :-( Je fume une clope pour me calmer, je vais demander à une mamie une pompe mais elle n’en a pas et son amie me dit d’aller chez son mari. Un cycliste de course passe, je le rattrape en sprintant et gonfle un peu mon pneu sur la route.

La Manche a velo 004 (11)

Je repars et passe le pont du Dourduff : c’est joli la côte de ce côté de la rade de Morlaix. Je demande à un garagiste de regonfler mon pneu mais il n’a pas le bon embout… Je monte et descends pour arriver à Plougasnou. Je cherche un camping et un bar pour regarder le match de l’équipe de France. Dans le bourg, je ne trouve ni l’un ni l’autre… Je passe à l’office de tourisme et elle me dit qu’il faut retourner sur la côte à Primel-Trégastel… Je retourne à fond les gamelles, pas d’accueil au camping à 17h45, pas de jeton de douche alors je me passe de l’eau au robinet, déodorant, nouveau t-shirt et je pars au café.

La Manche a velo 004 (284)C’est la grosse ambiance, il y a du monde, la France a des occasions mais le gardien du Nigéria est bon. Je picole une Affligem, une pinte et un demi avec une saucisse plus un pétard pour me détendre. La France gagne 2 à 0 et c’est la fête ! Je retourne manger au camping et je vais à la plage de galets. Je vais voir le match de football à 22 heurs mais je suis fatigué de ma journée. Demain, je veux réparer mon pneu arrière à Lannion.

Baignade à Locquirec, je passe par Lannion et arrive à Trébeurden

La Manche a velo 006 (8)Je me réveille plus tard, à 8h30. Je remplace ma chambre à air car l’autre avait la valve foutue. Ca gonfle bien mais le pneu s’écarte de la jante à un endroit. Je pars comme ça et ça tient le coup. Je pars sur de la route vallonnée, j’y vais mollo et je me sens bien, surtout dans les descentes ! Il y a des falaises impressionnantes ici ! Je m’arrête consulter la table d’orientation et son point de vue correspondant.

La Manche a velo 006 (9)Je m’arrête manger à Locquirec : beau port et belle plage dans le bourg. Je fais le tour de la très ancienne église, il y a des tombes juste devant. Je mange après 20 km seulement car je suis parti à 10h30 et les côtes étaient pentues. Je prends des photos et des vidéos de cette jolie place. Je mange sur un banc puis vais me baigner en faisant 3 ploufs à côté des bateaux. La sieste au soleil est délicieuse.

La Manche a velo 006 (10)Je repars dans la baie de Plestin-les-grèves où il y a eu un cheval mort par les algues vertes. Je photographie enfin des artichauts, la spécialité du coin ! Je m’arrêtent discuter avec un couple d’autrichien de 71 ans qui sont partis de Paris et sont venus par la Véloscénie jusqu’au Mont Saint Michel. Ils veulent enchaînés la Manche à vélo puis Nantes, Orléans par La Loire à vélo ! Ils veulent couper par Morlaix, je leur dis qu’ils peuvent rejoindre le canal de Nantes à Brest pour rejoindre Nantes. On discute des voyages en vélo en Autriche car j’y suis passé avec l’Eurovélo 6. Je leur parle de mes guides et je leur laisse ma carte de visite ;-)

La Manche a velo 004 (23)A Saint-Michel-en-Grèves, je vois un cavalier sur la grande plage et un randonneur à pied poussant un chariot devant, comme dans l’aventure de Sarah Marquis. Je vous conseille d’ailleurs son récit de voyage de Sibérie en Australie à pied ! Je passe dans une forêt en suivant une rivière. J’y vois une loutre se reposer au soleil sur une pierre. Je l’observe avec mes jumelles et elle ne pars pas :-)

La Manche a velo 006 (11)J’ai un peu mal aux mollets et je souffle dur dans les sacrés côtes jusqu’à Lannion. Je connais cette ville alors je la traverse directement, direction Perros-Guirec pour passer à Intersport. C’est une grande route et c’est dangereux, surtout quand on avance pas dans les montées ! Je demande un conseil pour mon pneu arrière à une vendeuse. Elle me dit de bien remettre la chambre à air en dégonflant le pneu, et oui, c’était tout bête ! Merci madame, j’achète une autre chambre à air schräder au cas où.

La Manche a velo 006 (12)

La route jusqu’à Trébeurden est bien mais je ne vois pas le panneau du camping à mon arrivée. Finalement, après la visite de quelques méga baraques et quelques photos au port, je repars d’où je suis arrivé et trouve le camping loin du centre-ville. Au petit camping, la dame me parle d’un autre couple venu ici et qui a faisait 2000 km à vélo. Elle est gentille et me donne des prospectus pour visiter les beaux endroits de la région dont l’Abbaye de Beauport près de Paimpol. Il y a la télé mais pas TF1 pour voir la coupe du monde de foot. 4 jeunes sont mes voisins mais je ne leur parle pas. La vue est magnifique du camping car on voit la mer à l’horizon et des ânes à côté de mon emplacement. Je fais un petit tour à la plage puis retourne me coucher.

Parc d’astronomie, pique-nique à Trégastel puis Tréguier, Lézardrieux et arriver à Paimpol

Au compteur : 94 km, 6h, 15 km/h de moyenne.

La Manche a velo 004 (387)Je me lève le premier du camping à 7h30 avec une superbe vue sur la mer. Je répares une nouvelle fois mon pneu arrière, pour de bon ce coup-ci. Je décolle à 9h30 et visite un parc à Ploeumeur-Bodou où il y a un planétarium, un village gaulois et la cité des télécoms. Il y a une exposition à l’extérieur sur l’astronomie : c’est intéressant et je prends des photos et une grosse pause.  Je passe ensuite à l’entrée de l’île Grande, où j’étais au camping avec Iva l’année passée. Je réussis à me perdre et prends la grande route pour Trégastel.

La Manche a velo 006 (15)Je m’arrête déjà à midi après seulement 20 km car le site est magnifique : plage, pins, bateau, vue splendide, soleil et ciel bleu azur. La côte de granit rose est magnifique à cet endroit. Je  mange sur une table de pique-nique et une fille se baigne puis s’assoit à côté de moi et repars sans même me regarder. Je veux me baigner mais la mer se retire rapidement alors je me promène sur l’estran.

La Manche a velo 006 (19)Je repars à 13h30 et finirai à 19h15… Je m’accorde encore une pause à Perros-Guirec après avoir louper un panneau de balisage, je suis un peu énervé… En mettant de la musique, mon humeur redevient joyeuse, même dans les côtes d’Armor. Je traverse des villages dans la campagne et un peu de forêt sous un ciel radieux.

La Manche a velo 006 (23)La fin est dure physiquement. Je m’arrête à Tréguier boire une bière en terrasse en écoutant la joyeuse bande de randonneur à pied à côté de moi. J’entre dans l’église et grille un cierge pour me porter chance lors de mon voyage. Je traverse ensuite Lézardieux, je suis claqué, j’ai mal aux jambes. Une pause Mars et je finis un peu mieux pour rejoindre Paimpol. Je sais où est le camping, à 2 km après le port.  Je croise un carrosse sur un rond-point, le conducteur me dit bonjour parmi toutes ces bagnoles qui font un vacarme du diable.

La Manche a velo 004 (46)Je prends une bonne douche pour enlever toute ma sueur de cette chaude journée. Je salue l’angevin et le lyonnais au camping. Un pétard et je repart à Paimpol pour manger au restaurant. Une bonne moule frites avalées en terrasse, je rentre dans un pub sympa : je bois une Murphy’s et je repars à minuit sans lumière…