Passage par la pointe du petit Minou puis arriver à Brest pour un concert au jeudis du port

2877On part chercher une boulangerie pour avoir du pain pour ce midi mais on n’en trouve pas. Je demande au bar de la plage mais il ne veut pas me vendre une baguette. On marche 2 heures en passant le long des falaises de Déolen pour arriver jusqu’à la pointe du petit Minou. On cherche l’accès vers le phare mais on n’arrive pas sortir des grillages où il y a des blochaus tagués. On continue à avancer jusqu’à 13 h où l’on pique-nique sur un chemin étroit, entre la forêt et les falaises. On est face au goulet de Brest, où défile des bateaux qui rentrent ou sortent de la rade.

2886On repart vers Brest par la forêt. On arrive face au port militaire de Brest, près du café de la maison blanche. On arrive au camping 4 étoile où l’on se douche, un apéro et on part aux jeudis du port de Brest. On met 45 minutes pour longer tout le port militaire ! On mange un kébab et l’on boit 2 8.6. Je boîte un peu mais on est motivé par cette soirée d’arrivée.

2925Il y a du monde au port de commerce, les deux concerts sont sympas : rock puis salsa au programme ! On danse au milieu de la foule, on discute avec des finistériens. On perd Grégory, je veux continuer la soirée en trouvant un bar de nuit mais finalement on rentre avec Gaëtan. 1 heure de marche en tong sur la route. On se couche à 4 heures du matin et on se lève à 9h30. On croise la jolie fille de l’accueil puis on prends le bus jusqu’à la gare routière.

2939On boit un café avec des pains au chocolat puis Gaëtan et Grégory vont chercher les tickets de car. Pendant ce temps-là, le chauffeur repart sans nous attendre ! Bravo le service public ! On doit attendre le prochain pendant une heure… On revient à Lannilis prendre la 4L. On rentre à Rennes par la 4 voies. Je suis fatigué, je dors un peu dans la voiture. Je vais mangé chez ma soeur le soir puis repos pendant quelques jours à Acigné après ces deux randonnées à pied de 10 jours.

2953Cette randonnée était bien jolie. Le temps a été beau dans l’ensemble. J’ai eu quelques bobos (tendinite au genou et ampoules aux pieds) qui m’ont gênés. L’autonomie complète demande de porter un sac lourd et cela se répercute sur le corps à la longue. Mais comment enlever encore des affaires ? La côte était variée et magnifique, les deux abers nous ont changé d’environnement. Les campings étaient sympas et pas chers. C’est plus sympa de randonner à plusieurs que tout seul. Le GR34 est vraiment un sentier de randonnée  magnifique alors préparez vos sacs à dos et en chemin !