On rejoins une bergerie, on se baigne puis on traverse une forêt.

GR20-0951.JPGAujourd’hui, le soleil est bien présent après ces 2 jours de grisaille et de froid. On peut même tomber la veste car la chaleur augmente progressivement dans la matinée. On entame une montée légère et régulière. On croise un gros cochon qui se dore la pillule, endormi sur son flanc dans l’herbe. Il est impressionnant et on le dépasse sans le réveiller de sa grasse mat.

CIMG4958.JPG

On croise aussi un arbre gigantesque multi-centenaire : il était déjà là en l’an 1000 au moyen âge ! On calcule son âge en mesurant la circonférence de son tronc qui est de 10 mètres. Il a été foudroyé mais tient encore bien le coup. On franchit ensuite une passerelle en bois et on fait une pause sur les cailloux au bord du torrent. Ensuite, on grimpe franchement vers une bergerie toujours en activité. On y prend tranquillement un café et des biscuits. Je m’éclipse pour aller faire la grosse commission dans les landes car j’en ai trop envie !

GR20-0976.JPGNotre groupe se scindent en deux : les jeunes continuent l’ascension pour rejoindre un lac d’altutude. Nous, on se promène sur des pozzines puis on contourne la montagne. On se rejoindre quelques heures plus tard à une vasque d’eau où certains se baigneront. Moi, je n’ai pas de maillot de bain ni de serviette, alors je l’ai regarde sagement. Ensuite, on continue dans une grande forêt de hêtres qui est très belle.

GR20-1022.jpgAvant d’arriver au gîte de Capanelle, Julien l’autre guide, nous fait connaître les plantes locales dont l’immortelle. Ensuite, je pars tout seul devant pour tester mon sens de l’orientation. Je flippe un peu quand je tombe face à une grosse vache et quand je ne vois plus les bornes rouges et blanches du GR20 !Le gîte est tout confort, on prends une bonne douche chaude mais il y a un peu d’attente. On boit une bière, on mange bien et j’appelle Iva car on capte ici avec les téléphones.

Ascension du mont Renoso, 2352 mètres

GR20-1039.JPGAujourd’hui, on attaque l’ascension du mont Renoso, le plus haut sommet de la Corse du Sud, qui culmine à 2352 mètres. On part avec des sacs à dos léger car on restera dormir au gîte de Capanelle. C’est une belle journée qui s’annonce, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous !

GR20-1052.JPGOn démarre par gravir une piste de ski ! Puis après 2 heures de marche, on arrive à des pozzines. On voit dans le ciel bleu planer un grand oiseau. Ce n’est pas un gypaète barbu, comme on le pense au début, mais un simple corbeau ;-) Ensuite, on arrive devant un lac d’altitude d’origine glacière : le lac de Bastani. Il est magnifique et l’on voit s’y refléter les grands pics des alentours. Il y a des névés juste au dessus, c’est de la neige éternelle.

DSCN0922.JPG

On attaque ensuite le mont Renaso. Chacun à son allure, on se rapproche du sommet, et ça devient même une course pour arriver le 1er au sommet ! Je pars dernier mais je rattrape Jean-Michel et Christine. De la croix du pic, notre guide Brice nous montre tout le chemin parcouru cette semaine. On voit de là haut la mer méditérannée côté Est et côté Ouest ! Le panorama est splendide et on aperçoit au loin les monts du GR20 Nord.

GR20-1067.JPGOn redescend ce sommet en visualisant la forme de coeur du lac Bastani. On y pique nique avec l’autre groupe, certains se baignent mais l’eau n’est pas très chaude apparement. On apprend sur le chemin du retour que notre bateau vers le continent est annulé. La SNCM n’est pas fiable et on prendra l’avion depuis Ajaccio pour rejoindre Nantes finalement. La descente est un peu rude pour moi, ce n’est pas ma spécialité et ça me travaille sur les genoux. Faut dire que je suis bien lourd, pas souple et un peu pataud dans les descentes. Je finis tout seul à mon rythme.

On n’est pas rentré tard ce soir alors on prend une bonne douche et un apéro amélioré pour décompresser. En plus, c’est notre dernière soirée dans les montagnes corses ! On remange le même repas que la veille et le soir, on joue au tarot.

Arrivée à Vizzavona : fin du GR20 Sud puis visite d’Ajaccio

GR20-1082.jpgC’est notre dernier jour de randonnée aujourd’hui et il fait beau et chaud . On repart en montant puis en restant sur le flanc de la montagne. On aperçoit une dernière fois la Corse du Sud et le mont Renoso gravi la veille avant de pénétrer dans une belle forêt dense.Sur le chemin étroit : à gauche la roche, à droite une belle pente dégringolante.

On prend une pause au sommet où l’on observe des lézards et on se bronze avec eux. Tout d’un coup, 2 chevaux cavalent devant nous à toute allure avant de s’arrêter pour nous observer. On les caresse avant de repartir. On croise une ancienne bergerie à 3 bâtisses, dont deux avec des volets rouges.

DSCN0941.JPGOn arrive le midi au col de Palmente où l’on a encore une vue magnifique ! Christine a mal à un genoux alors le guide l’attend et lui porte son sac à dos. On pique nique à l’ombre de feuillus puis on entame la longue descente dans la forêt de Vizzavona (ne pas prononcez le a final).

GR20-1112--2-.JPGVoilà, notre marche de 7 jours est terminée, la route et les voitures bruyantes sont là pour nous le signifier. On a tous réussi à parcourir le sentier de randonnées GR20 Sud et on est content du chemin effectué dans ce beau Parc Naturel Régional Corse. Au café, on prend une bière ensemble et on salue le 2ème groupe qui lui continue une autre semaine sur le GR20 Nord.

Le retour en mini-bus jusqu’à Ajjacio est beau mais la fatigue retombe et je pique du nez. On dit au revoir à notre guide Brice qui nous laisse au pied de notre hôtel. On prend une bonne douche chaude et je me rase. Je trie aussi mes affaires sales dans mes 2 sacs pour être prêt à repartir demain.

GR20-1132.JPGOn sort visiter Ajaccio tous ensemble le soir. On est en t-shirt et il fait très bon ici ! Je pars à la recherche d’un distributeur de billets quand les autres font du shopping pour acheter du saucission corse et des huiles essentielles. Florian m’appelle pour regarder France – Ukraine à la terasse d’un café corse. Ensuite, on rejoins les autres au restaurant. On finit par regarder les photos de notre grande randonnée. Ensuite, on fait un tour sur le portde plaisance à la nuit tombée et on prend un verre dans un bar branché qui passe de la musique des années 80. Enfin, on rentre se coucher à notre hôtel qui se trouve dans le centre ville.

Retour en avion sur Nantes avec une jolie vue aérienne

GR20-1169.JPGOn prends un bon gros déjeuner à l’hôtel. En même temps, vu le prix qu’on a payer, on peut ! On quittent les jeunes qui restent un jour de plus à Ajjacio pour profiter de la plage. De la gare maritime, on prends une navette vers l’aéroport. On arrive en avance et j’achète un guide sur le GR20 que je n’avais pas avant de partir. C’est plus pour avoir de bon souvenir ou si je reviens randonner sur la partie Nord du GR20.

On mange un sandwich et on double toute la file pour embarquer… La vue de l’avion est splendide sur le golf d’Ajaccio, puis la côte occidental de la Corse et même plus tard des Alpes au loin avec ses neiges éternelles. On se sépare à Nantes et je rejoins la gare ferrovière pour retourner à Rennes avec le TER. J’y mettrai toute l’après-midi car j’aurai une heure d’attente à Redon… Iva m’attend à la gare et on rentre chez nous.

Je mettrai plusieurs jours à récupérer physiquement de mon 1er grand périple à pied. Ca fait du bien de s’échapper mais il me reste encore 6 semaines de travail avant les grandes vacances… Et là, ça sera reparti pour un tour, mais à vélo ce coup-ci ! Ca sera la descente de la côte Atlantique de Nantes à Bayonne !

GR20 Nord : Arrivée à Ajaccio par avion

GR20-Nord-013L’année dernière, nous avons marché sur le GR20 Sud. Cette année, on repart en groupe et avec un guide pour finir le chemin. Le Nord est réputé pour sa difficulté technique et son environnement minéral. J’ai un peu d’appréhension pour les passages chaînés mais ça devrait aller ! J’ai préparé mes affaires de randonnée dans 2 sacs à dos : un de 70 L comme sac de randonnée et un de 40 L comme bagage d’assistance. En effet, on le fait en version un peu allégé grâce à Corsica Natura.

GR20-Nord-020Je pars de Rennes en voiture avec mon ancien coloc Gaëtan pour rejoindre l’aéroport de Nantes. Il fait beau et les vues aériennes du bocage nantais, des montagnes de Provence, de la côte d’Azur et de la baie d’Ajjacio sont magnifiques ! Il fait bien chaud à Ajaccio. On rejoint le camping de la ville qui est à 45 minutes de marche avec nos 2 gros sacs à dos chacun. On retourne en ville boire une bière Pietra à 4 euros puis on mange au resto avec notre groupe de 11 personnes : il y a mon oncle, 4 cousin(e)s et 3 amis à Fabrice. Mais on se presse un peu pour manger car on doit être revenu pour 23h au camping. Il faut bien se reposer car demain, c’est parti pour la longue marche !