Je traverse la forêt vendéenne

Velodyssee-066.JPGJe me lève à 7h45, je prends mon petit dej et part à 9h. Je continue de traverser la forêt vendéenne qui est super sympa, avec de l’ombre et des petites bosses. A Brétignolles sur Mer, je passe chez Fabrice et Françoise, je raconte mon voyage et ils me payent une menthe à l’eau. Je repars à 9h45 et m’arrête de nouveau à la Gachère mais Catherine n’a pas encore ouvert son stand de plage. Je prends quelques photos et file aux Sables d’Olonne. Je passe les marais et prends une pause dans la forêt d’Olonne. Ensuite, j’arrive aux Sables avec un bateau passeur plein à craquer. Je longe le remblais, prends une bière dans un bar en face de la grande plage. Je finis en pleine forêt pour manger mon pic-nic sur une de mes sacoches : Quelle tranquilité !

Velodyssee-079.JPGL’après-midi, j’arrive à Talmont Saint Hilaire et son château fort. Je l’ai déjà visité alors je repars sans trouver de l’eau. Au cimetière de Saint Jard, je refais les réserves, ouf, c’est essentiel avec un soleil de plomb pareil ! Je transpire en continue, je bois 4 bidons par jour (3 litres) et je n’urine pas. A Saint Vincent sur Jard, je fais une pause à l’ombre des arbres en face de la plage et mange des chocos. Je veux rejoindre la Tranche sur Mer qui est à 15 km pour trouver un camping. Finalement, je trouverai un camping en pleine forêt à Longeville sur Mer et j’arriverai tôt, à 17h30 !

Velodyssee-115.JPG

C’est toujours 15 euros mais le camping est joli et c’est des petits vieux qui le gèrent. Je campe tout en haut sur une butte et je vois 2 cyclo-campeurs anglais installés. Bonne douche et je vais prendre une bonne bière au bar du camping. J’ai du temps le soir, c’est cool. Je parle avec un hollandais des voyages à vélo et je regarde la partie de pétanque en écrivant mon carnet de route.

Velodyssee-122.JPG

Je pars en escursion vers la plage. Je mets 25 minutes à y arriver en traversant la forêt. Il y a encore un peu de monde sur la plage : une famille faisant du saut en longueur, un trio de jeunes pratiquant la gym acrobatique et un couple de teufeurs avec leurs chiens. Je prends en photos le coucher du soleil, fume un spliff et hésite à aller discuter avec le trio. Finalement, je retourne au camping par la route de nuit. Au lit, je lis la préparation du voyage de Stevenson.

Entrée en Charente-Maritime en contournant la baie de l’Aiguillon

Velodyssee-125.JPGJe me lève à 8h, je me rase et prends mon petit dej. Le temps de lever le camp, il est déjà 9h20. Je passe la Tranche sur Mer, arrive à la Faute puis l’Aiguillon sur Mer où la tempête Xynthia a plongé les territoires dans l’eau de mer en 2010. J’achète du pain puis évite de m’enfoncer dans la pointe d’Arçay à temps. Je longe les digues qui ont été submergées en sortant de l’Aiguillon.

Velodyssee-131.JPG

Plus tard, je m’enfonce dans la campagne sud vendéenne vers Saint Herm. Je fais plusieurs pause dans la journée pour boire x litres d’eau car il fait très chaud. J’en reprends à chaque point d’eau trouvé. Je traverse ensuite le marais poitevin desseché. Toujours pas d’ombre alors je mange par terre adossé à l’église de Charron des sandwichs au salami. J’arrive quand même à faire un petit assoupissement.

Velodyssee-135.JPGJe passe de Vendée en Charente-Maritime mais je m’y reprends à deux fois car le pont de Brouault n’est pas terminé ; je passe donc en vitesse accéléré par le pont à automobiles. Je rejoins la côte à l’Anse de l’Aiguillon. Je ne fais qu’une heure de vélo puis je prends une pause séchage de la trnspiration et boit beaucoup d’eau. Dans le 17, il n’y a pas d’indication pour l’itinéraire et je prends des chemins caillouteux. Après une pause, je vois au loin le pont de l’Ile de Ré. Ca me réjouis et je décide d’entrer dès aujourd’hui dans l’île par le grand pont au nord de La Rochelle.

Velodyssee-139.JPGLes pistes cyclables sont nombreuses et les bobos aussi ! A la Flotte-en-Ré, je demande un camping avec un tarif randonneur mais la jeune fille n’a jamais entendu parler de ça… Elle me donne le guide des campings et je vais à Saint Mertin, la capitale avec sa citadelle de Vauban. Je passe au camping municipal mais il est complet… Je m’oriente pour trouver les campings 2 étoiles indiqués sur le livret, mais as de carte, juste l’adresse est indiquée. Je trouve finalement dans le centre de l’île pour 13.50 euros la place (jusqu’à 20 euros dans les petits campings !).

Velodyssee-142.JPGPlus de 90 km encore aujourd’hui, je suis même surpris. En même temps, j’ai bien fait d’entrer sur l’île car il n’y avait pas de camping sur le continent et l’île de Ré fait tout de même 30 km de long, il me faut compter une journée pour la visiter et faire l’aller-retour. Le camping est immense (comme beaucoup) mais il y a un bar et des animations (3 shoot sous la chaise pour gagner 1 lot avec 3 balles différentes). Je me bois 2 Affligem, et des cacahuètes offerts par la maison. Repos ce soir et je veux profiter de visiter l’île de Ré tranquillement en touriste demain. Je lis Stevenson qui a du mal à faire avancer son âne.

Visite de l’île de Ré puis arrivée à la Rochelle

Velodyssee-147.JPGA 9h30, je vais faire les grosses courses à l’Intermarché de Saint Martin. J’ai préparé une liste complète pour manger le matin, midi et soir plus des snickers pour la journée et une bière le soir. Je rejoins le bois-en-Ré où il y a un marché et j’achète 2 nectarines bien juteuses. Ensuite, je vais voir la plage du Sergent qui est belle mais rectiligne. Je repars vers la Couarde-sur-Mer où je dépasse pleins de bobos à vélos et je fais une vidéo à l’entrée de la commune à midi pétante. Là,  je retire des thunes car je paye tout en liquide. Il y a beaucoup de belles propriétés ombragés avec un grand jardin fermé.

Velodyssee-161.JPGJe suis ensuite Ars-en-Ré où il y a un concert qui se prépare pour ce soir. Je vois des gens en haut de la belle église, entre dedans mais ne vois jamais les escaliers pour y monter…En revanche, je visite cette belle église où je prends des photos des tableaux, de l’hôtel et d’un vitrail. Je veux manger aux phare des Baleines et il est déjà midi passé. Je passe par Saint Clément et arrive « au bout du Monde ». Le phare est élégant en pierre et longiligne. Je fais un petit tour en dehors de l’enceinte. C’est 3 euros la montée, je lis l’historique du phare puis me trouve un joli parc arboré juste à côté.

Velodyssee-167.JPGUn homme me propose de m’asseoir à la seule table de l’espace et j’accepte bien sûr. Il est avec sa femme qui fait la sieste et son fils qui joue autour. On tape la discute : je lui raconte ma balade à vélo sur l’île de Ré et lui me dis qu’il est en vacances au camping au Bois. Ils ont loués des vélos pour venir ici la journée. Ils vont aussi entrer dans le phare. Il a déjà voyagé à vélo mais sous la flotte en Bretagne le long des côtes avec des cotes. Ce n’est pas le mieux pour commencer, c’est sûr… Je mange mes sandwichs en écoutant les réponses données à son fils de 5 ans qui le questionne :  « On va au Ciel et on t’attendra mon fils si on meurent ». Super sympa le père et bonne discussion.

Velodyssee-177.JPGJe fais une sieste dans l’herbe, à côté d’une famille nombreuse qui a pris la table. Puis je me lance dans l’ascenssion des 247 marche du phare des baleines. Mon coeur palpite et ma respiration s’essoufle, mais c’est pas si long que ça à un rythme régulier. La vue est belle de là haut avec panorama sur le grand large, la plage, le village et la forêt juste en bas. Je prends un tas de photos.

Velodyssee-187.JPGIl est 15 h déjà et je me décide à vite rejoindre le Pont-en-Ré. A l’Office du Tourisme, mauvaise nouvelle : le bus-navette avec transport de vélo ne passe que 2 fois par jour : à midi et à 18h30… Tant pis pour moi, j’aurai dû me renseigner avant ! Bon courage Gildas, j’ai 2 heures pour sortir de l’île et un camping à trouver à la Rochelle ! Je mets la 5 ème vitesse et file à 25 km/h en passant Ars, St Martin, la Flotte et les Sablonceaux. En faisant une pause à Saint Martin et avant le pont, je respecte les délais.

Velodyssee-190.JPGJe repasse le pont puis c’est la banlieue de la Rochelle à côté de l’aéroport. Je suis un mec à vélo et loupe le panneau vers la ville :-( Mais après un demi-tour, j’arrive assez rapidement au vieux port à 18h où je fais une pause clope bien mérité. Mais c’est pas fini ! Châtelillon-plage où je veux me rendre est encore à 15 bornes car je pense qu’il sera difficile de loger à La Rochelle en cette pleine saison. Finalement, aux Minimes, il y a un camping municipal pas cher mais il est complet. Par contre, le mec m’explique qu’il y a un autre camping municipal côté nord de la ville. Je dois me retapé tout le centre ville, ça tire dur et ma pédale gauche couine.

Velodyssee-210.JPGArrivé, il y a de la place et une jolie fille de l’Est renseigne 3 allemands. Ils posent pleins de questions et je poirote en nage. C’est moins de 10 euros (c’est le moins cher dans cette grande ville touristique !). Je file ensuite à la douche, boit une bière et fume un bon pétard d’herbe aaah ! Il y a 2 anglaises en voyage à vélo et aussi un vieux dégluingosse qui discute avec tout le camping à qui veut l’entendre. On parle de vélo et me donne ces choix matériels. Je mange, hésite à aller voir les 2 anglaises ou les 2 autres randonneuses en face de moi mais elles font la gueule. Pourtant, elles se mettent en bikini-serviette pour aller à la douche… Je fais un tour de camping finalement, regarde le stade de rugby et vais lire un chapitre de Stevenson et son âne, où les gens rigolent de lui ou l’envoient bouler…

Passage par Rochefort puis arriver sur l ile d Oléron

Velodyssee-219.JPGJe me leve tot ce matin, les deux filles d en face ont deja plié leur tente et font leur sac a dos. Elles font toujours la gueule en passant devant moi. Je retraverse la Rochelle et c est plus calme qu hier a cette heure ci. Je passe par le parc animalier ou je vois des paons. Je sors par le port des Minimes qui est tres etendu. Ensuite, je longe la cote et traverse de petites communes . Aztré, Chatelillon plage en longeant la voie de chemin de fer. La plage est belle est belle et grande mais je ne prends pas de pause ici.

Velodyssee-241.JPGJe rentre ensuite dans les terres en longeant la 4 voies La Rochelle Rochefort. Heureusement, je la quitte pour les marais d Yves mais c est pas tres joli. Je fais une pause a l eglise d Zves sur un banc ou j ai de l ombre. Une fine pluie commence a tombee mais ca fait du bien, par contre le vent de face est plus genant. Je mets mon surpantalon et mon coupe vent, ca sera la seule et unique fois du vozage.

Velodyssee-257.JPGJ entre dans Rochefort en suivant la Charente et je passe a cote de la gare. Il pleut toujours mais je me mets sous un arbre dans un parc et je fais meme une sieste assis. L apres midi, je passe par le Corderie Royale mais d exceptionnel a voir et je repars en suivant la Charente pour arriver au pont transbordeur. Il permet de traverser le fleuve, il fait des aller retour regulier et il est tres haut, ceci pour laisser passer les bateaux. Je suis tout seul a le prendre et je prends des photos. Ensuite, je traverse Echillaispuis je longe le canal de la Seudre a la Charente. C est bien sympa et j arrive comme ca jusqu a Bourcefranc.

Velodyssee-268.JPGJe suis au pied du pont d Oleron mais je ne passe pas a Marennes et tente de prendre le bateau passeur qui mene du Chapuis au chateau d Oleron. Cette navette est indiqué dans mon guide mais arrive au fort Louvois, je lis qu il ne passe que le dimanche, lundi et mardi… Je retourne donc pour acceder au pont et un gars me dis au bureu de tabac que je vais en baver vent de face. Mais ca se passe aisement 16 km heure en montee et 20 en descente ! JE fais bien gaffe aux voitures car ma voie est etroite et les voitures foncent et doublent… Arrive sur l ile, c est un peu galere car il y a une circulation dense et je ne trouve pas de piste czclable pour rjoindre Saint Trojan. J appelle Billy et il me confirme l acces au camping de la Combinette. Je paye mes 2 nuits des mon arrive et je m installe puis je prends une bonne douche avant qu ils reviennent des courses.

Velodyssee-276.JPGPierrot arrive avec eux et la soiree s annonce bonne au camping. Je fais fumer et on a tous la patate, la parlotte et pas de stress ! Je raconte vite fais mes aventures et je prends des nouvelles de tout le monde. On boit de la biere locale en preparant les sandwichs pour demain midi afin de pique niqué sur l ile d Aix. On est bien chaud et on va au bar du camping ou il z a un concert de 2 jeunes a la gratte. Je paye ma tournee de picon biere et billz aussi. Il est minuit quand le bar ferme et on decide d aller a la plage faire un bain de minuit. On parcourt tout de meme 1.5 km pour y arriver. On se baigne et on fais les fous, j oublie mon calecon au retour puis je refais un tour tout seul alors que tout le monde va dormir car j entends des percus, un temps seulement…

Escapade sur l ile d Aix entre amis

Velodyssee-285.JPGOn s est couché a 4 heures du matin et Billy et Raphael nous reveille a 8h… Dur dur mais on prends un bon petit déjeuner et on part pour l ile d Aix. Le bateau part a 10h15 de Boyardville. La traversee est vraiment sympa car on a des commentaires sur le fort Boyard et les alentours.

Velodyssee-315.JPGArrivé sur l ile, on se pause en terrasse, ca sera un coca pour moi. On traverse le bourg et on longe la cote Est pour arrivé aux bois et on trouve une petite plage isolé de galet ou l on mange et Billy se baigne sur les rochers. Sur la belle plage de sable d a coté, on se repose tout l apres midi : sieste, baignade et promenade pour trouver de beaux coquillages en sifflotant. Je me suis mis torse nu mais le soir j aurai des coups de soleil sur les épaules.

Velodyssee-322.JPG

Le retour est plus rapide en bateau puis on reprends le Quash Kai de Billz pour faire quelques courses et on revient au camping. Pierrot veut repartir des ce soir et nous allons mangé au resto des moules frites au Chateau d Oleron. C est un regal : on prends un apero express et on fini par une énorme glace, une dame blanche pour moi. En plus, ils oublient de nous les faire payer, ah ah on rigole, c est tout bénef ! Le retour au camping est trs calme car on est tous bien fatigué.