Canal d’Ille et Rance : De Rennes à Saint malo

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-040.JPGLe canal D’ille et Rance va de Rennes à Dinard. Il comptabilise 107 km. Je veux le parcourir avec ma copine Iva le week-end de la Pentecôte, un week-end de 3 jours. On compte prendre le train de Saint Malo à Rennes pour le retour. Bien sûr en tenant compte de notre allure car c’est la 1ère fois qu’Iva entreprend un voyage à vélo. L’avantage, c’est que c’est plat, l’itinéraire est facile à suivre et ce n’est que pour 3 jours.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-045.JPGLe samedi 26 mai 2012, c’est le jour du départ. La veille, on a fait une fête chez mon ancien colocataire à Acigné. C’était une bonne soirée : il y avait donc Gaëtan, 2 amis à lui, Thomas et ses deux colocs actuels avec leurs copains. On revient vers 1h du matin pour en profiter et on se lève à 9h samedi. J’ai récupéré la veille un topo-guide à l’Office de tourisme de Rennes. Il est gratuit, les cartes sont claires et les distances et les campings y sont indiqués : vive le tourisme en Bretagne ! On prépare nos affaires et on les range dans les sacoches que j’avais installées la veille. Mes 5 nouvelles sacoches étanches sur mon vélo (3 à l’arrière, 2 à l’avant) et 2 sacoches pour Iva qui transportera ses affaires et les ustensiles de cuisine.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-047.JPGOn décolle à midi, ce qui est plus qu’honorable pour s’être préparé un peu à la dernère minute. On sort de Rennes par le nord puis on récupère la campagne au canal Saint Martin, là où j’habitai avant. On roule tranquillement jusqu’à Betton où on fait nos grosses courses du week-end. On pique nique sur un banc en face du canal à la sortie de la ville. Ensuite, on passe Saint Germain sur Ille puis Saint Médard où il y a une journée animation au bord du canal.  Passé Montreuil sur Ille, Iva commence à être fatiguée après 35 km de chemin de halage. Mais on veut arriver à Tinténiac ce soir où on a repéré un camping. On franchit les 11 écluses de Hédé  puis on arrive fatigué après 52 km de vélo au camping municipal près du canal. Le gérant estr sympa et c’est vraiment pas cher (5 euros la nuit à 2 !).

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-048.JPGAprès le montage de la tente et une bonne douche, l’orage éclate après cette belle journée. Une pluie battante se met à tomber alors qu’on est sous la tente. On annule les pâtes pour ce soir et on mange en ville dans une pizzéria au chaud et au sec. Le resto est tranquille (on est seulement 3 couples à manger) et on paye pas cher. Le bar est sympa avec les mecs du coin mais on est crevé alors on retourne à la tente pour faire une petite partie de carte et se coucher à 23h.

Tinténiac jusqu’à la Rance, en passant par Dinan

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-053.JPGOn se lève à 9h et c’est une belle journée qui nous attend. Je reprends une douche et on range toutes les affaires dans les 7 sacoches. On s’installe sur une table près du canal pour petit déjeuner. On assiste à la course à pied de Tinténiac qui longe le canal dans les deux sens. Ensuite, on repasse au bourg pour acheter du pain, du tabac et le journal. A 11h seulement, on est prêt à partir le long du canal, direction Saint Domineuc.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-057.JPGIva a encore des courbatures (mal aux fesses et au dos) mais moi je sifflote sur ce beau chemin cyclable. On mange à Evran où il ya de nombreux touristes cyclistes installés sur l’aire de pique nique. On fait comme eux en mangeant nos sandwichs à une table à l’ombre. Je repère des allemands qui sont en voyage à vélo assisté d’une agence de voyage germanique. Ils ont un combi-bus et une remorque à vélos. J’aimerai bien moi aussi en faire mon métier, pourquoi pas !

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-063.JPGL’après-midi, on arrive à Dinan par Léhon, une petite cité de caractère très jolie. Après être passé sous l’aqueduc, on gare nos vélos sur le port de Dinan et on entame une visite de la ville, qui est tout en haut ! On gravit la grande rue pavée bordée de café – restaurants et de magasins touristiques. C’est une belle cité médiéval qui a un vrai charme. Ensuite, on redescend au port et on s’asseoit prend un verre en terasse. On a bien mérité ça pour nous récompenser de nos efforts de la journée.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-078.JPGEnsuite, on repart vers Saint Samson, où 2 campings sont indiqués sur nos livrets. On s’écarte du chemin de halage pour atteindre le bourg. On monte et on descend sur des routes partagées avec les voitures. Au café des sports, je demande des renseignements sur ces camping et un gars m’indique la route à suivre : il faut revenir vers la Rance ! 1ère fausse piste et 1er rallongé… C’est un camping 3 étoiles et je n’aime pas ça : c’est 14 euros la nuit, il n’y a personne à l’accueil, les emplacements sont prévus pour des voitures avec caravanes ou des mobile-homes. Ils sont entourés de grandes haies et dans les sanitaires, il n’y a qu’une douche, 1 lavabo et 1 WC propre et ouvert :-(

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-099.JPGEn montant la tente, je casse l’arceau de l’auvent. On se prépare des pâtes bolognaises sur le réchaud puis on va se promener à pied vers la Rance. Là, il y a un grand pont qui enjambe la Rance. C’est la dernière écluse de la Rance, qui s’élargit ensuite et prend un côté marin à cet endroit. En face du port de plaisance, on boit un verre en terasse et on revient gentiment à notre tente.

Arrivé à Saint Malo en passant par Dinard

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-109.JPGOn se lève comme hier mais on part une heure plus tôt (10h). On repasse par le bourg de Saint Samson puis on emprunte la V3, la véloroute – voie verte qui nous emmène jusqu’à Dinard. C’est toujours tout droit, ombragé et tout plat  jusqu’à la mer ! On croise beaucoup de vélos, de marcheurs et de joggeurs. A Pleurtuit, on constate que le nombre de maisons neuves engrossissent les lotissements.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-111.JPGArrivé à Dinard, on perd les pistes cyclables et arrivons au centre avec les voitures. Il y a foule car les bourgeois se sont retrouvés là. On pose nos vélos pour faire un tour du centre ville : rien de spécial, que des magasins chics et chers et un casino sur le front de mer. On achète des sandwichs et on les mange sur la plage. Ensuite, on va se tremper les pieds avant de repartir.

Rennes---Saint-Malo-a-velo-avec-Iva-119.JPGOn veut rejoindre Saint Malo via le barrage de la Rance pour prendre le train du retour à Rennes. Malheureusement, c’est plus compliqué que prévu : on doit rouler avec les bagnoles sur une 4 voies pour accéder au barrage. On slalome entre les voitures qui attendent le feu vert pour traverser le pont. C’est dangereux car il n’y a pas de piste cyclable sur le barrage et les voitures nous dépassent à toute allure.

Rennes - Saint Malo à vélo avec Iva 125On ne veut pas continuer sur cette route après le barrage mais il n’y a pas d’autres routes possible ! Enfin si, le GR34 est accessible aux piétons et il commence par des marches… On opte pour cette solution car on ne veut ni continuer la route pentue avec les voitures, ni retourner sur nos traces pour prendre le bateau passeur à Dinard, qui aurait été la meilleure solution… C’est difficile car il faut porter les vélos chargés mais ça passe et 30 minutes après, on trouve une sortie sur le parc de la Briantais à Saint Malo.

Rennes - Saint Malo à vélo avec Iva 126On descend la grande rue vers la ville intra-muros pour rejoindre la gare. Volià, le voyage est fini et on rentre à Rennes par le TER. Dans le train, les places pour les vélos sont demandées mais ça tient à peu près… On retourne à notre appartement, on prend une bonne douche et on déballe les sacoches. Tout est rentré dans l’ordre, on est prêt pour de nouvelles aventures .

Au compteur : 127 km, 10h40 passé sur le vélo, 12 km/heure de moyenne.