Amarrage de voilier, saut périlleux d’un pont et kite-surf dans le foin !

Au compteur : 77 km, 4h30

Vilaine côte canal 079Je me lève et part de bonne heure, à 8h15. Le chemin est sauvage par moment, je vois des hérons gris et des aigrettes blanches. J’en vois un de près décoller à mon passage au bord de la Vilaine. Je m’arrête aussi près d’un petit pré pour donner à manger une bonne touffe d’herbe à un bel âne gris.

Vilaine côte canal 111Je passe entre Messac et Guipry. Je fais une pause face à la minoterie qui se situe à cheval sur la Vilaine. Je vais faire quelques courses de produits frais au Super U de Guipry. Après quelques photos, je reprends ma marche en avant sur le chemin de halage. Je croise beaucoup de ponts sur la Vilaine, et surtout réservés aux trains. En dessous du viaduc de Corbières, il y a un refuge pour les chauves-souris. Cet endroit est très encaissé et boisé. Certains chalets font fassent à la Vilaine. Il fait beau, le paysage est ensuite plus agricole. Les bottes de paille parsèment les champs, le blé est haut et le maïs est encore petit.

Vilaine côte canal 130A Beslé-sur-Vilaine, je fais une petite pause et lit les panneaux informatifs concernant la Vilaine. Soudain, un monsieur me demande de l’aide pour amarrer son petit voilier au ponton.  Le chemin n’est pas trop bien précisé car les indications concernent seulement des boucles locales. Mais c’est un chemin de halage et j’ai une bonne carte du parcours avec moi.  Les pauses pique-nique sont nombreuses et bien aménagées. Après une petite sieste réparatrice, je repars d’aplomb.

Vilaine côte canal 139L’après-midi, je vois un bateau à sec couché au bord du chemin, des cygnes et leurs petits et je réponds à un questionnaire sur l’histoire de la Bretagne. Mon voyage mêle les curiosités, la biodiversité et la connaissance ! Les bornes kilométriques en pierre rythme aussi mon avancement. A la pause de l’après-midi, je regarde des ados sauter d’un pont en faisant des figures de style ! Ils plongent même quand une péniche passe sous le pont ! Ils sont un grand groupe et s’amusent bien en impressionnant leurs copains. J’observe une chenille blanche et rouge très jolie qui longe ma table.

Vilaine côte canal 163J’arrive à Redon où je ne m’attarde pas car j’ai déjà visité la ville lors d’un précédant voyage le long du canal de Nantes à Brest. Cependant, le chemin de halage s’arrête ici le long de la Vilaine :-( Seule la trace du GR39 est indiqué dans mon guide jusqu’à Arzal… Il y a bien le canal mais je le prendrai plutôt au retour. Mauvaise idée, je fais un détour pour contourner le port de Redon où je prends quelques photos des graffitis puis je dois prendre la route avec les voitures pour rejoindre Rieux.

Vilaine côte canal 211C’est  ici que je campe pour la soirée, au tarif modique de 5.20 euros. J’arrive tôt, à 16h45, ce qui me laisse le temps de profiter de la soirée. J’installe ma tente, je prends une douche puis  l’apéro et je vais au cente-ville pour regarder un match de la coupe du Monde dans un bar.  La vue sur la Vilaine de mon camping est belle et reposante. Après avoir mangé un cassoulet, je vais encore me promener à pied. Il y a les ruines d’un château sur un promontoire boisé. Il y a là des sculptures en bois d’oiseaux, des panneaux informatifs sur le château, l’histoire et la nature.  De là haut, je vois un mec faire du kite-surf dans le foin. Il dérape, saute, cours pour tenir sa voile ! Sa femme l’attend dans la voiture et semble vouloir rentrer, lui il s’éclate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>