1er jour de randonnée aux aiguilles de Bavella

GR20-0910.jpgOn se lève à 6h30 de nos lits couchette. On débarque à la gare maritime d’Ajaccio et il fait beau et chaud . Je fais et défais mes 2 sacs : 1 sac à dos que l’on portera toute la journée et un bagage d’assistance qui nous sera remis tous les 3 jours. Et il faut bien séparer le nécessaire et le superflu !

Le guide, Brice, arrive et nous explique le programme de la journée. On part en car pendant 2h30 pour rejoindre Bavella, dans le Sud-Est de la Corse. On monte en altitude, les paysages montgneux sont magnifiques ! On passe par de petits villages isolées à flanc de colline. On rend aussi notre sac suiveur.

A 11h30, on est prêt à randonner ! On se partage les pique-nique : mon sac à dos est trop petit pour tout transporter ! Il a une contenance de seulement 40 litres et il contient mon sac de couchage, des vêtement chaud et imperméable, la trousse de toilette, de l’eau et la nourriture…

GR20-004.JPGOn commence à grimper dans la forêt. Je marche avec mes chaussures Arpenaz Flex Novadry de chez Décathlon. Elles sont confortables, elles m’ont coûté seulement 50 euros mais elles sont basses et ne tiennent pas bien la cheville. J’ai aussi acheté dans de bonnes  chaussettes à 15 euros la paire et je n’aurai pas de problème d’ampoules pendant le trek ! Enfin, j’ai investi dans des bâtons de marche. Je pensai que c’était plus gênant qu’autre chose mais finalement, ça me servira bien dans les montées et les descentes.

GR20-0912.JPGOn mange le pique-nique à 1h30 après avoir bien grimpé. Au menu : apéro muscat, saucisson corse, salade composée, fromage corse avec du pain et de la confiture de figues et une pomme pour terminer. On prends même un café et je peux pas m’empêcher de fumer une clope…

L’après midi, on attaque les aiguilles de Bavella par la variante alpine. Ca monte sévère et on a même un passage à faire en rappel sur une chaîne où je ne suis pas trop à l’aise. On arrive au refuge d’Asinao et le guide nous donne les consignes à suivre, entre autre, de ne pas rentrer avec ses chaussures de randonnée dans le refuge, mais je n’ai pas emporter mes sandalettes ! D’en haut, il nous montre les sanitaires qui sont des toilettes sèches et 2 douches froides. C’est à la dur mais en même temps, on est en plein maquis corse ! Il y a une salle commune où l’on peut cuisiner et s’asseoir pour manger son repas. Enfin, un dortoir sur 2 étages tout en bois où l’on dormira à 15 dedans !

GR20-007.JPGOn boit une bière et je ne me lave pas ce soir. On mange des lentilles, ça réchauffe. On est 2 groupes et les guides sont avec le gardien du refuge. Il est un peu bourru mais aux petits soins avec nous ! On se couche de bonne heure, à 22 heures, car on est fatigué et on se lève à 6 heure demain matin ! Ca manque un peu d’ntimité dans le dortoir. Une femme enlève même son soutien gorge devant moi ! Ensuite, il y en a qui ronfle mais j’arrive à m’endormir après 30 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>